Retour sur les 40 ans de l’association, fêtés en mars à l’Observatoire de Côte d’Azur

Notre groupe devant la grande coupole Bischoffsheim
Nice vue depuis le site de l’observatoire

Nous nous sommes rendus à Nice en mars 2022 pour fêter les 40 ans d’existence continue de Vega, Nice dont le bel observatoire rassemble à lui seul les principaux sujets d’intérêt souvent abordés lors de nos réunions, ateliers, conférences et voyages d’étude.
En effet, l’originalité reconnue de notre association est d’étudier et de partager le spectre presqu’entier des domaines de connaissance de l’Univers, de l’infiniment grand à l’infiniment petit, domaines qui furent aussi les étapes de nos voyages d’étude.
L’observatoire de Nice héberge, entre autres, des groupes de chercheurs, de renommée mondiale, travaillant sur la planétologie primordiale ou décryptant les signaux captés par l’interféromètre d’ondes gravitationnelles VIRGO lui-même situé près de Pise. Ces recherches sont la continuation moderne de différents travaux menés depuis plus d’un siècle avec les premières observations effectuées au moyen des grandes lunettes équatoriales.

Après avoir déjeuné dans le restaurant des scientifiques avec vue sur la baie de Nice, nous avons pu assister à deux conférences remarquables. La première fut donnée par Alessandro MORBIDELLI sur la formation des systèmes planétaires.

La seconde sur les ondes gravitationnelles par Marie-Anne BIZOUARD.

Le déjeuner : bravo et merci au chef Khaled qui nous a régalés !
Bernard Lelard, président, et Jean-Luc Thorel, fondateur de l’association VEGA
Grande coupole Bischoffsheim
Apollon sortant du Zodiaque au solstice d’été, brandissant les flambeaux de la Connaissance et de l’Intelligence qui symbolisent la Science illuminant le Monde
Grande lunette équatoriale : F = 17,89 m
D = 74 cm
Le grand coudé

L’amas globulaire NGC0104

NGC0104, aussi appelé 47 Tucanae ou C106, est situé dans la constellation du Toucan. C’est l’un des plus gros amas globulaires de notre galaxie, observable à l’oeil nu depuis l’hémisphère sud.

Photo de Pascal Berteau prise par télé-opération, en direct lors de l’atelier matériel du 22 octobre 2022, de la lunette de 71mm de l’association SADR située au Chili

Eclipse partielle de soleil le 25 octobre 2022 à 12h02

Prise de vue par Pascal Berteau en H-alpha au maximum de l’éclipse à 10h02 TU (12h02 en heure légale)

Noter les belles protubérances, parfaitement visibles sur l’image.
Par ailleurs, Venus n’était qu’à 1 degré environ du soleil et de la lune.

Animation GIF (par Philippe Karnauch) dans le spectre visible couvrant la durée de l’éclipse

La nébuleuse de la Tarentule

La nébuleuse de la Tarentule, NGC2070 ou C103, est située dans la constellation de la Dorade, en périphérie immédiate du Grand Nuage de Magellan. Le taux de naissance des étoiles y est extrêmement élevé.
Elle n’est pas visible sous nos latitudes : cette photo a été prise grâce à la lunette de l’association SADR au Chili, télé-opérée depuis Plaisir.
La photo suivante replace la nébuleuse dans un champ plus large. Le fourmillement d’étoiles en bas à droite, c’est le Grand Nuage de Magellan.

Photos Emmanuel Valin